(Español) El bolson rencontre musicales! ( desoles pour les photos, je rencontre un probleme avec mon disque dur, patience…)

Cet article a été posté par le lundi, 18 février, 2013

EL Bolson est une ville très touristique située à 250 KMS au sud de Barliche et sur la route 40, el Bolson est encrée dans une jolie vallée de la cordelière des Andes. On pourrait se croire en pleine Bavière Allemande, le paysage est verdoyant, la forêt native composée de cèdres et de conifères ornent le paysage, dissimulant de somptueux lacs.
El Bolson est une jeune ville qui a été crée à la fin des années 60 par des communautés de hippies venues vivre en harmonie avec la nature. Mais aujourd´hui el Bolson est surtout réputée pour son artisanat.
Pour moi, el Bolson est une étape très importante de mon voyage, elle marque la rencontre de ma famille argentine, raison pour laquelle j´ai démarré mon voyage par ce pays. Je suis venu pour ici pour les rencontrer découvrir leur univers et apprendre à les connaitre intimement.
L´accueil qu´ils m´ont réservé est très chaleureux, je suis agréablement surpris, tout de suite ils ont su me mettre à l´aise et m´ont intégrés à la vie de leur famille.
Ma tante Marine est artisane et possède un atelier de poterie annexé à la maison. Elle profite de mon passage pour m´apprendre et m´enseigner quelques bases. Je trouve très intéressant le travail de la matière, au toucher la céramique est agréable, j´apprend à la travailler au tour. Pour travailler la terre, il faut l´humidifiée pour la rendre souple. Ainsi on peut commencer à lui infliger une forme. J´opte pour la forme la plus simple le vase. Une demie heure plus tard le vase est réalisé, il reste plus qu´à le mettre à cuire puis l´émailler. L´expérience fut intéressante, la poterie m´a plus. J´aime les métiers manuels, le fait de pouvoir créer, façonner, inventer des choses avec ses propres mains me paraît très important. La création est tout d´abord bonne pour l´être humain, c´est aussi un très bon exutoire. J´aime me rendre compte de la valeur des choses, du travail et du temps nécessaire pour réaliser ces objets qui font partie de notre quotidien. On oubli trop souvent que l´argent bien immatériel fausse tout rapport au bien matériel, la création n´a pas de prix, notre société aveuglé, déshumanise et nous handicape, c´est néfaste pour l´humain. Un voyageur m´a dit: le temps c´est l´argent mais si tu as du temps, en fin de compte tu es riche.
C´est un simple point de vue mais je suis là, pour apprendre à comprendre ce qui nous entoure, essayer de capter et de ressentir le monde qui nous entoure pour pouvoir construire mon propre jugement, et surtout mon propre itinéraire. J´ai fait énormément de concessions pour réaliser ce projet, j´ai économiser pendant plusieurs années, je me suis formé en menuiserie pour pouvoir me rendre utile durant mon voyage, et apporter de la main d´œuvre, j´ai organisé une soirée pour récolter des fonds pour pouvoir m´acheter du matériel, afin de créer une composition qui je l´espère vous parlera. J´aime l´être humain, il faut savoir partager et apprendre de chacun pour composer ensemble, la vie est trop courte pour ne pas en profiter.
Marcello, mon oncle, est ingénieur forestier, il connait sa région dans les moindres détails, et m´en fait découvrir sa beauté.
Je me sens bien à el Bolson, cette ville est apaisante, les gens sont aimables, avenants et souriants, une ambiance paisible règne sur le village. Je décide de rester un peu plus de temps, d´autant plus que Marcello m´a présenté à des musiciens.
Manuel est un saxophoniste qui dirige un groupe nommé “ les monstros del desierto”, on discute un peu, je lui explique mon projet, puis il m´invite à répéter le soir même avec son groupe. Enjoué je pars sur le chant chercher mon saxophone.
Les “Montros del desierto” jouent de la cumbia, le groupe est formé par des amis d´enfance. Composé d´une section rythmique avec batterie et percussion, d´un guitariste, charangoiste (guitare d´Amérique latine, utilisée pour le folklore andin, elle ressemble à un yukulele) et d´un piano pour l´accompagnement. Une section cuivre s´occupe de la mélodie, elle est composée d´un clarinettiste/ tromboniste, d´un saxophoniste alto et d´un saxophoniste ténor. Avec mon saxophone soprano c´est idéal pour se greffer.
Ils possèdent leurs propres compostions, ils chantent, ils dansent. J´apprend quelques thèmes sur le tas. La connexion est bonne, on s´accompagne, on se répond, on s´échange les solos.
A ma grande surprise, en fin de répétition Manuel le saxophoniste ténor, s´approche de moi et m´invite à venir jouer au concert du Samedi soir avec eux. Je suis tout excite à l´idée de jouer avec eux, de surcroit la musique me plaît et j´aime bien la cumbia. Vivement samedi!
Je passe deux jours complets à répéter mes gammes, à apprendre les thèmes afin de me les mettre en tête et de travailler les automatismes.
Nous sommes samedi soir, il est 1H du matin, le bar nommé el “Sol” commence à se remplir, il faut dire que les Monstros ont leur petite réputation! Nous faisons rapidement les balances!
3H le bar est plein à craquer, le concert va bientôt commencer, je dirai qu´il y a environs 250 personnes dans el Sol.
Avec la section cuivre nous avons préparé une petite entrée pour lancer le spectacle. Nous nous sommes chacun cachés dans le public, et partons en improvisation sur un même accord pour lancer l´introduction.
Le concert démarre fort, les gens sont chaud, ils chantent, sifflent, dansent et lèvent leurs mains en l´air. Je me mets très rapidement dans l´ambiance, les sourires sur le visage des gens me rassurent et m´encourage. Je prends le micro, chante et joue, je m´éclate. Je suis conscient que je suis en train de vivre un moment unique. Le pouvoir de la musique envoute, elle est capable de vous transporter, de vous faire voyager. Elle vous transporte dans un autre espace temps où l´on peut s´oublier, s’évader, se transcender. Je me sens biens je voudrai que ca dure des heures, des jours, des années…
Un grand merci aux Monstros!

3 Réponses pour “(Español) El bolson rencontre musicales! ( desoles pour les photos, je rencontre un probleme avec mon disque dur, patience…)”

  1. michael

    De la Balle mon pote, ça donne trop envie ton voyage, continue à délirer et que du bonheur pour la suite. Biz Michou

    • Romain

      Merci man! Je continu sur la meme optique la musique m ouvre des portes, franchement j apprecie. Vous me manquez les copains, des bises et gardez la peche!

  2. Flo

    Salut Romain !
    Continue à nous raconter tes aventures musicales ! Je suis tout ça avec attention :-)
    Vivement les photos, et pourquoi pas, un peu de musique ?
    A plus mec et bon courage pour la suite !


Poster une réponse