Archive for juin, 2013

Retour au perou!

Posted by on mercredi, 19 juin, 2013

Depuis peu je suis de retour au perou, je me dirige actuellement vers la capitale de l´equateur Quito car je dois rejoindre mes parents le 26 juin a Quito. Un voyage de 3000 kms m´attend.
Inutile de vous préciser que je vais pas faire le trajet d une traite ce serai éreintant. J´ai donc pris la decision de faire halte sur Lima (capitale du pérou) pour rendre visite à une amie qui vie depuis 3 ans dans cette ville. Jessica est étudiante en arquéologie et bientôt diplomée! Je suis recue très chaleureusement dans son appartement situé dans le district de San Isidro. Cette ville est un monstre de bitume, je suis tout debousolé car la transition est rude pour moi je viens de passer 1 mois et demi dans un village en plein milieu du désert et tout à coup je me retrouve projeté dans une métropole de 9 millions d´habitants. Autant vous dire que je ne vais pas faire de vieux os ici. La polution est palpable, un voile dense couvre la ville, et nous empêche de voir le ciel, la polution sonore est tout aussi forte.
Les péruviens conduisent au klaxon, un coup pour tourner a droite, deux coup pour la gauche, c´est une conduite instinctive qui fonctionne certe, mais qui impose à nos oreilles un vacarme ahurissant, qui devient lassant et fatiguant. Je plein les locaux, et d´ailleur la fatigue se ressent sur leurs visages. Les visages dépourvus d´expression des travailleurs à la débauche dans les collectifs, témoigne de fatigue de la rudeur et de l´hostilité qu´inflige cette ville qui n´a rien d´humain aux Limeños.
En dehors de ca Jessica me fait la visite de la ville, nous visitons uune Huaca (piramide en quechua), jessica agrémente la visite et me transporte dans son univers arquéologique, je suis faciné par les mistères que nous offre cette piramide. Je fais un voyage dans le temps elle m´explique son point de vue sur l´arqueologie au Perou qui regorge de mystère à élucider.
Au bout de quatre jours nous décidons de partir vister Huaraz, ville située entre la cordillière blanche et la cordilière noire à huit heure au nord est de Lima.
Pour la premiere fois depuis quelques mois je retrouve un peu de verdure, des eucaliptus, des pins, champs de mais de chicha morada qui composent la flore du paysages, . Huaraz est située a 3100m d´altitude au bord de la riviere San Juan. Huaraz et le fief de l´andinisme Péruvien, les Alpiniste du monde entier viennent profiter de cette region qui regorge de glaciers plus ou moins dificile d accés. Le plus célèbre d´entre eux est le mont Huascaran, culminant a 6700m d altitude il est le pic le plus élevé du pérou.. Pour l´avoir observé de près et d´en bas je peux voir dire qu´il est monstrueux et doit être périlleux a gravir, d´ailleur peu d´alpinistes y arrivent ( ici on les surnommes les conquérant de l´impossible).
Cette ville a du charme situé au coeur de la vallée entre les deux cordilière on possède une vue sur les montagnes assez unique, chaques levé et couché de soleil son pour moi un grand spectacle, je savoure.
Dans l´hostal j´ai rencontré un très bon musicien chilien avec qui je m´associe pour faire des manches dans les restaurants de la ville, nous rentrons dans les restaurants, type pollería (restaurants que l on trouve le plus au pérou, Les boliviens, les péruviens, comme les chiliens adorent manger des poulets/frites, le repas coute 6 soles soit 2 euros), autrement dit c´est full de gens. Nous rentrons dans les restaurants pour tout d abord demander la permition de jouer au gérant du restaurant. La réponse est à 90% positive car les gens aiment la musique. De plus Esteban m´a appris des thèmes de Huaraz, les gens sont sur le tas et apprecient.
Nous jouons des thèmes folklorique nommé Huaynito ( musique folklorique typique de la región d´anquash), nous nous en sortons très bien les gens aime mais n´applaudissent pas ou que très rarement, ce n´est pas dans leur coutume. De temps à autre nous nous voyons offrir des plats de frites avec des boissons gaseuses, les gens sont très pauvres mais sont généreux.
Durant mon voyage j´ai rencontré de belles personnes, chaque hospedaje (auberge) est un lieux de rencontre ou les voyageurs aiment échanger leurs points de vue, leur opinion sur le monde qui nous entoure. Venant chacun de divers horizons, latins européens, Américains, Russe, arabe ou encore asiatique, nous avons chacuns notre propre vision, tout ceci est très enrichissant car nous avons beaucoup a nous apprendre, ca cré des débats intéressant, je me sent citoyen du monde.
Après une semaine de travail avec Esteban mon ami chilien, je décide de l´enregistrer pour le mettre sur le projet, lui est touché par la proposition et moi honoré par son accord car c´est un excellent musiciens de 32 ans, il voyage depuis 2 ans et demie à travers l´amérique latine, il me dit qu´il a beaucoup appris durant ce voyage. Il est capable de jouer toute sorte de style, il passé du jazz, au funk, rock, cumbia, folklore regional, je suis impressionné, il compose ecrit ses propres partitions, il a largement sa place sur le projet.
Nous faisons donc le tournage en ville, avec des plans divertissants des les marches, avec les gens dans la rue, les enfants, je suis content de la prise car en plus de ca il a un bon visuel. Je suis inspiré, ca va rendre bien!
Roro.