(Français) Escale à Esquel: rencontre musicale!

martes, enero 22, 2013 Posté par

(Français) remontee de a cordiliere des andes par la route 40 de el Calafate a el Chalten

domingo, enero 13, 2013 Posté par

(Français) Direction le sud de la patagonie: el calafate

lunes, diciembre 24, 2012 Posté par

Buenos

jueves, diciembre 20, 2012 Posté par

(Français) Les premieres impressions

viernes, noviembre 30, 2012 Posté par

Les premieres impression

Les porteños sont assez chaleureux, on ressent l esprit latin dans leurs facons de s exprimer j ai l impression d avoir à faire à des Italiens qui s expriment en espagnol avec la gestuelle Italienne et le chant de sa langue. Toutes sortes de nationalité Latine sont représentées dans la capitale.

La vie me parait dure, la ville de Buenos Aires doit avoir un impact sur le comportement des porteños. Il y a une telle faune, un tel traffic, et une telle pollution de l air et sonore, que Buenos Aires en est asphyxiante et ereintante. Cette fatigue se ressent dans les transports en commun, elle se lit sur les visages, certains sont marqués du visage, d autres râlent, d autres dorment.

Les premiers jours j ai eu un peu de mal à m intégrer car j etais distant avec les gens, les histoires que l on m a racontées sur la criminalité m ont effrayé, je me méfie. Le fait de se retrouver tous seul , livré à soit même est en soi très excitant, mais je nécessite toujours d un temps d adaptation, car chose qui n est pas facile, je viens de quitter ma famille, mes proches, ma ville natale, mes habitudes, mes différents groupes de musique, mes saxophones. Ce vide est présent il va falloir que je m y fasse…

Je suis un peu déboussolé, le décalage horaire, le changement de climat et le changement d alimentation influent sur mon organisme. Il faut que je prenne le pli, que je me mette dans le rouage du voyage et me laisse bercer par la découverte et les rencontres. Je sais qu il y aura des moments de solitude et de nostalagie avec des hauts et des bas, mais j estime que pour se construire il faut acquérir une certaine indépendance, je ne parle pas de vivre comme un hermite reclu dans sa caverne, mais il faut apprendre à mieux se connaitre, compter sur soi pour avancer, provoquer le destin. Il faut que je sois en accord avec moi-mème pour pouvoir donner et aller vers cet inconnu. Ce n est qu une question de mental.

Le voyage est formateur, c est un condensé de vie, j espere que celui-ci le sera. Dans tous les cas je m apprete à vivre des choses merveilleuses et une belle aventure s annonce, je suis très impatient!

Gran salida

miércoles, noviembre 21, 2012 Posté par

(Français) Remerciements pour la soirée Ethno Jam

martes, octubre 16, 2012 Posté par

Les Hurluberlu exposent à la soirée Ethno Jam

miércoles, septiembre 19, 2012 Posté par

Laura Iriart et Arthur Trichelieu alias Hurluberlu viendront vous présenter leur tout nouveau projet ZOOM
qui s’inscrit dans une démarche écologique, ludique et créatrice.
Vous pourrez ainsi découvrir une exposition de photos faites au travers d’objectifs de bouteilles en plastique et entrer dans un univers surprenant , coloré et décalé…

Ethno Jam: concert à Saint Médard en Jalles le 6 Octobre 2012

martes, septiembre 18, 2012 Posté par

(Français) Soirée Ethno Jam en l’honneur de Subete

jueves, septiembre 13, 2012 Posté par

Disculpa, pero esta entrada está disponible sólo en Français.